Montegridolfo

Le microcosme du bourg-château apparaît ainsi dans toute sa suggestion poétique  : il suffit de s’y promener, de s’arrêter sur les détails architecturaux ou, dans les longues soirées d’été, de « monter aux étoiles » qui pointillent le ciel ; puis, du côté du levant, de regarder en bas vers la mer de Pesaro.

Le plan urbanistique est toujours celui médiéval  : le terre-plein est entouré de puissants remparts flanqués de grosses tours et, à l’intérieur, des ruelles étroites sur lesquelles donnent les principaux édifices et des maisons qui, pour la plupart, sont aujourd’hui des résidences de vacances, mais parfois aussi sont habitées toute l’année. Au pied des remparts du château se dresse la petite église de Saint Roch, construite en 1427 et dotée d’un beau portail ogival d’inspiration gothique. Elle renferme un superbe tableau de Guido Cagnacci, le maître riminais de la séduction et l’un des protagonistes du XVIIe siècle.